Tout traitement d’un os cassé en milieu sauvage

Il y a toujours un risque que quelque chose tourne mal, même si ces expériences sont fantastiques pour développer la résilience et les compétences de survie.

Les fractures, les morsures de serpent, les attaques d’ours et les hémorragies graves sont fréquentes dans cet environnement.

L’une des compétences essentielles en matière de premiers secours que vous devez avoir avant de vous aventurer dans les bois est de savoir comment soigner un os fracturé.

Voici les mesures que vous devez suivre pour être sûr d’être prêt. Pour chaque type d’os cassé, j’ai fourni des illustrations montrant comment utiliser des attelles faites maison.

Continuer la lecture de « Tout traitement d’un os cassé en milieu sauvage »

Les 10 aliments qui disparaissent en temps de crise

En tant que passionné de préparation, j’espère que vous n’avez jamais eu à faire la queue pour entrer dans une épicerie avant ou pendant une catastrophe.

Avec un peu de chance, vous avez une quantité suffisante de nourriture non périssable à portée de main. Juste au cas où quelque chose de grave se produirait.

Et vous pouvez parier que les gens se battront pour la dernière bouteille d’eau ou le dernier gallon de lait.

Continuer la lecture de « Les 10 aliments qui disparaissent en temps de crise »

Après un accident vasculaire cérébral, quel est le taux de survie à long terme ?

Un accident vasculaire cérébral (AVC) se produit lorsqu’un caillot ou un saignement d’une artère sanguine bloque la circulation du sang riche en oxygène vers le cerveau. Les accidents vasculaires cérébraux sont la sixième cause de décès et la première cause d’invalidité à long terme aux États-Unis. 1 Le type d’AVC, sa gravité et votre état de santé général influencent vos perspectives à long terme.

Les trois principaux types d’AVC sont les suivants :

L’AVC ischémique est le type d’AVC le plus courant. Il est causé par un caillot qui empêche le sang riche en oxygène d’atteindre le cerveau.

L’AVC hémorragique se produit lorsque des vaisseaux sanguins fuient ou éclatent, provoquant un AVC. L’hémorragie exerce une pression sur les cellules du cerveau, entraînant leur mort.

Le terme « mini-AVC » désigne un accident ischémique transitoire (AIT). Ces accidents se distinguent des AVC majeurs par le fait que les symptômes ne durent normalement que quelques minutes à une heure.

Signes

Les symptômes d’un AVC comprennent :

  • Un violent mal de tête qui survient « sans prévenir ».
  • Abaissement des sourcils
  • Engourdissement et/ou faiblesse des jambes, des bras et/ou du visage (en particulier d’un côté)
  • Un ou les deux yeux peuvent présenter des problèmes de vision.
  • Confusion, incapacité à interpréter le discours, et difficultés à parler
  • Des difficultés à marcher, une incoordination soudaine ou une perte d’équilibre sont autant de signes que quelque chose ne va pas.
  • Affaissement du visage, y compris engourdissement et affaissement unilatéral.

En cas d’accident vasculaire cérébral, réfléchissez rapidement

Pronostic

Accident vasculaire cérébral

Les survivants d’un AVC devront se rétablir et se réadapter à l’hôpital. Nombre d’entre elles auront besoin d’un traitement physique, professionnel et orthophonique à long terme, ainsi que d’une aide pour les handicaps.

L’accès à certains médicaments, comme l’activateur tissulaire du plasminogène, peut vous aider à récupérer plus rapidement d’un AVC. Le traitement de la cause sous-jacente de l’AVC, comme l’hypertension artérielle, l’hypercholestérolémie, le diabète et d’autres facteurs, améliore les chances de prévenir un autre AVC.

Comment traite-t-on un accident vasculaire cérébral ?

Récidive d’un accident vasculaire cérébral

Les personnes qui ont subi un AVC risquent d’en subir un autre. Au cours des cinq prochaines années, un survivant d’un AVC sur quatre en subira un autre.

Mini-AVC

Les symptômes d’un AIT peuvent sembler transitoires, mais ils doivent être pris avec précaution car ils sont souvent suivis d’un accident vasculaire cérébral important. Dans les 90 jours suivant un AIT, la probabilité de subir un autre accident vasculaire cérébral est de 17 %, le risque le plus élevé se produisant au cours de la première semaine.

Voici sept facteurs de survie :

Les personnes souffrant de maladies cardiaques et de maladies cérébrovasculaires (un ensemble de troubles affectant la circulation sanguine et les vaisseaux sanguins dans le cerveau) étaient plus susceptibles de mourir avant trois ans.

Selon une étude de 2018, le type d’AVC peut affecter l’espérance de vie après un AVC. On a découvert que l’AVC hémorragique avait un taux de survie ou un niveau fonctionnel plus faible que l’AVC ischémique. Dans cette étude, le taux de survie cumulé à cinq ans pour toutes les formes d’AVC a été déterminé comme étant de 48 %. 8

L’étude a également révélé que l’âge avait une influence significative sur la survie à long terme après un AVC. Les résultats pour les patients plus âgés étaient moins favorables. 8

Les mini-AVC ne menacent pas la vie en soi, puisqu’ils entraînent généralement une récupération complète à court terme. Ils sont toutefois le symptôme de problèmes de santé potentiellement graves qui augmentent considérablement le risque de subir un AVC massif à l’avenir.

Toute personne présentant des symptômes d’AVC, même temporairement, doit consulter un médecin dès que possible.

Conséquences

Les accidents vasculaires cérébraux peuvent entraîner des problèmes physiques, psychologiques et comportementaux.

Les survivants d’un AVC sont confrontés à des problèmes permanents de santé du cerveau et du corps. Voici quelques-uns des handicaps les plus courants qui subsistent :

Paralysie ou faiblesse complète d’un côté du corps

Des problèmes de conscience, de réflexion, d’attention, de mémoire, d’apprentissage et de jugement sont autant d’exemples de troubles cognitifs.

  • Troubles de la parole et difficultés à interpréter le discours
  • Dépression et problèmes émotionnels
  • engourdissement et sensations étranges dans les extrémités.

Récupération

La nature et la gravité de l’AVC déterminent le type de récupération nécessaire. La collaboration avec divers spécialistes peut faire partie du processus de réadaptation, notamment :

Un orthophoniste aide les patients victimes d’un AVC qui ont des difficultés à parler ou à comprendre ce qu’ils entendent.

Les thérapeutes corporels aident les patients victimes d’un AVC à réapprendre les mouvements physiques et la coordination par le biais d’exercices.

Les ergothérapeutes aident les survivants d’un AVC à effectuer des activités quotidiennes telles que s’habiller, se laver, manger, boire, lire et écrire.

De nombreuses victimes d’AVC souffrent de tristesse, d’anxiété et d’autres problèmes de santé mentale.

Après un AVC, les victimes d’un AVC peuvent bénéficier d’une thérapie ou de groupes de soutien pour les aider à faire face à leur pronostic et à s’adapter à leur nouvelle normalité.

Pour trouver des groupes de soutien et des experts en santé mentale spécialisés dans la réadaptation post-AVC, adressez-vous à votre professionnel de la santé.

Vous pourriez avoir besoin de programmes de réadaptation post-AVC

Que se passe-t-il après un AVC ?

Dans les semaines et les mois qui suivent un AVC, la vie peut sembler écrasante. Certaines personnes se rétablissent plus rapidement que d’autres. D’autres, en revanche, peuvent mettre des mois, voire des années, à récupérer.

Voici quelques-unes des répercussions à long terme d’un accident vasculaire cérébral que les gens peuvent subir :

Problèmes de mémoire, de réflexion, de conscience, d’attention, d’apprentissage et de jugement.

Difficulté d’élocution ou incapacité à comprendre la parole

Le contrôle ou l’expression des émotions vous est difficile.

Contrôle de votre vessie et de vos intestins

D’un côté, vous pouvez ressentir une paralysie, une faiblesse ou un engourdissement (ou les trois).

Une gêne extrême, en particulier dans les mains et les pieds, et surtout dans le froid.

Difficulté à manger ou à avaler

Anxiété et dépression

La rééducation peut aider les victimes d’un AVC à retrouver leur force et à prendre confiance dans leur capacité à accomplir leurs tâches quotidiennes.

Les 5 meilleures façons d’éviter le danger en cas d’autodéfense

Vous sentez-vous en sécurité ? Il y a de quoi être optimiste, si l’on en croit les chiffres du gouvernement.

Les crimes contre la personne, tels que le viol, l’agression sexuelle, le vol qualifié et les voies de fait simples et aggravées, sont à leur niveau le plus bas jamais enregistré, selon les dernières statistiques criminelles du ministère américain de la Justice.

Après des années de déclin, les crimes contre les biens tels que les cambriolages, les vols de voitures et les vols se sont stabilisés.

Cependant, ce n’est pas le moment de se détendre. Selon les experts en criminalité et en autodéfense, de nombreux délinquants s’en prennent aux personnes qui sont prises au dépourvu. Les criminels recherchent les personnes qui ne font pas attention à ce qui les entoure et profitent ensuite de l’élément de surprise.

Continuer la lecture de « Les 5 meilleures façons d’éviter le danger en cas d’autodéfense »

Comment traiter un os cassé ?

Un os fracturé est une blessure grave qui nécessite une attention médicale rapide. Dans la plupart des cas, on se rend aux urgences de l’hôpital ou on appelle le 911 pour obtenir une ambulance. C’est logique, et c’est souvent motivé par l’angoisse visible de la victime.

Il est possible que certains d’entre nous y soient passés par une fracture d’un os plus d’une fois. La situation la plus difficile est celle où un petit enfant vient nous voir en criant et en ayant mal, tenant son bras dans l’autre main. Combien d’entre nous se souviennent du trajet tendu vers les urgences, alors que tout le monde semblait rouler trop lentement ?

Continuer la lecture de « Comment traiter un os cassé ? »

Combien de temps une personne peut-elle rester sans manger ou boire ?

Dans le désert, une femme qui a été examinée médicalement boit de l’eau. Les gens peuvent passer deux à quatre jours sans eau, mais cela peut être moins s’ils vivent dans une région chaude. Selon la composition de son corps, son environnement et son sexe, une personne peut rester des semaines sans manger. Parallèlement, sans eau, le corps humain ne peut tenir que deux à quatre jours.

Continuer la lecture de « Combien de temps une personne peut-elle rester sans manger ou boire ? »

10 choses dont vous aurez besoin pour survivre dans la nature

Si vous vous retrouvez au milieu de nulle part, apprivoiser Mère Nature vous demandera de vous armer jusqu’aux dents. Cependant, la conquête de l’extérieur nécessite bien plus que les articles ménagers habituels.

Vous aurez besoin de produits uniques en leur genre pour assurer votre sécurité, votre confort et votre survie. Cependant, il peut être difficile de tout faire tenir dans un petit sac léger.

Continuer la lecture de « 10 choses dont vous aurez besoin pour survivre dans la nature »

Récupérations de maladies graves COVID-19 : leçons de survie de la septicémie

Plus de 17 millions de personnes ont été diagnostiquées avec la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) dans le monde au 30 juillet 2020, avec plus de 665 000 décès.

Les patients atteints d’une maladie grave développent une septicémie virale et un syndrome de détresse respiratoire aiguë, qui affecte jusqu’à 20 % des personnes hospitalisées pour le COVID-19 (SDRA). Bien que l’on ait accordé une grande attention aux symptômes potentiellement uniques de l’infection par le coronavirus 2 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2), bon nombre des symptômes initiaux et des résultats de la COVID-19 sévère sont similaires à la septicémie produite par d’autres infections.

Continuer la lecture de « Récupérations de maladies graves COVID-19 : leçons de survie de la septicémie »